Retour sur la saison 2014 - Le malade imaginaire

Retour sur la saison 2014 - Le malade imaginaire

Si le malade était bel bien imaginaire, la magie du théâtre, elle, était bien réelle !
Une année de plus nous avons pris un plaisir fou à vous donner rendez-vous dans les salles de fêtes ou dans les salles de spectacles, à la campagne ou à la ville, pour partager l'espace d'une soirée un moment de convivialité et de franche rigolade, un moment de théâtre !
Après Mendiants d'amour en 2013, nous avions décidé de retourner à un classique du théâtre français, Molière. Quel changement direz-vous? Mais c'est sans compter sur une mise en scène dépoussiérée et volontairement moderne. Car finalement ce que Molière a écrit quelques siècles auparavant est toujours vrai de nos jours, c'est sans doute cela le génie des auteurs.
De chansons en ballet, nous avons essayé de vous surprendre encore plus cette année ! Nous espérons avoir réussi notre pari.
Ce mélange entre tradition et modernité est aussi l'occasion de montrer que le théâtre est une source inépuisable, un art capable de se renouveler et de s'adapter au contexte qui l'entoure, bref un art vivant qui reflète ce que l'on est et non pas seulement ce que l'on était.
Nous n'apprendrons rien à personne en disant que cette fin de saison a été pour le moins mouvementée. Nous avons tous été sensibles aux événements du mois de janvier dernier. Nous avons tous été sensibles à l'atteinte qui a été portée à la liberté d'expression, à la liberté de penser et à la liberté tout simplement. N'oublions pas que dans de nombreux pays le théâtre est une arme de résistance, dans d'autres, c'est une pratique condamnée et interdite. Nous, nous avons la chance de pouvoir faire ce qui nous plait en toute liberté. Alors aujourd'hui plus que jamais, continuons à faire vivre la culture, à faire vivre le théâtre. Pour cela on a besoin de vous tous, c'est ensemble que nous pouvons y arriver. Alors une fois encore merci à vous tous de nous suivre au fil de nos saisons et de nous faire confiance.

Que vive le théâtre et le spectacle vivant, que vive la culture !

A très vite pour écrire une nouvelle page de cette belle aventure !